En ligne actuellement  

We have 56 guests and 20 members online
   
 


 

   

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
   
samedi, 04 octobre 2014 00:00

L’Aloé Vera, un bienfait également pour les équidés

Écrit par 
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Le cheval domestique est un herbivore. Son mode de vie est le plus souvent modifié par l’homme.

L’Homme n’est pas le seul à pouvoir bénéficier des bienfaits de l’Aloe Vera, c’est aussi un complément alimentaire pour les équidés.

Le cheval est une espèce parfaitement adaptée à son environnement. C’est un herbivore strict,  monogastrique (un seul estomac). A l’état sauvage, il se déplace sur de vastes plaines pour brouter en choisissant les plantes qui lui conviennent en fonction des saisons, de son état général, et de ce qu’il trouve. Il consomme des végétaux grossiers, riches en cellulose qui sera utilisée comme aliment par la flore intestinale.

Le mode de vie du cheval domestique, est le plus souvent modifié par l’homme. Il arrive que le cheval soit maintenu en box de longues heures, avec une alimentation mal adaptée. De plus, dans ces conditions, il n’a aucun contact, ou très peu, avec d’autres chevaux, au détriment de sa vie sociale et affective, qui est très hiérarchisée lorsqu’il vit en troupeau.

Tout ceci contribue à un déséquilibre de la flore digestive normale, et donc à des carences plus ou moins importantes, à cause de son alimentation et d’un manque d’exercices nécessaires au bon déroulement de la motricité intestinale.

La pulpe d’Aloe Vera, est un mucilage contenu dans la feuille. Il est riche en éléments nutritifs (vitamines, oligoéléments, sels minéraux, acides aminés…). Facilement assimilable par l’organisme, il peut répondre efficacement aux besoins des chevaux. Notamment ceux qui vivent en box durant l’année. Chez l’homme, comme chez l’animal, l’organisme absorbera plus facilement et plus rapidement un produit naturel, alors qu’une phase d’adaptation est nécessaire pour les produits de synthèse. Cette « eau » naturelle contenue dans les plantes est rapidement reconnue par l’organisme du cheval, puisque s’il est nécessaire de le rappeler, c’est un herbivore, donc son organisme est parfaitement adapté à la consommation d’un produit du règne végétal.

Rappelons que l’Aloe Vera n’est pas un médicament, mais un complément alimentaire qui permet :

- de palier les carences alimentaires

- de réguler le transit digestif

- d’éviter la déshydratation, principalement à l’occasion de transport ou par forte chaleur.

- de stimuler les défenses immunitaires.

- de favorise la cicatrisation de plaies internes, tels l’ulcère gastrique.

Pour les chevaux participants à des concours, l’Aloe Vera ne figure pas dans la liste des produits dopants.

Des questions ? N'hésitez pas, je vous répondrai le plus rapidement possible.

Stéphane - Conseiller sport et forme.

Katia Loe

Lu 1073 fois Dernière modification le dimanche, 05 octobre 2014 14:41

Dernier de Glâtre Stéphane

Plus dans cette catégorie : « Aloe Vera et sport.
Connectez-vous pour commenter
   
© @ Caravan'Rando Mag 2013