Recherche  

   

En ligne actuellement  

We have 57 guests and 26 members online
   
 


 

   

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
   
samedi, 28 septembre 2013 08:31

L'outil en main.

Alain Lefebvre est le président régional Haute-Normandie, de l'association « L'Outil en main ». Aujourd'hui en retraite, très active, il initie aux métiers manuels et du patrimoine des jeunes de 9 à 14 ans, selon les statuts de l'association.

L'association a vu le jour à Troyes en 1987, sous l'impulsion de Marie-Pascale Ragueneau entourée d'un groupe d'amis, amoureux du patrimoine. Depuis, quatre-vingt-dix associations se sont créées en France et plus de cinq mille adolescents ont suivi les ateliers proposés, encadrés par près de huit cents professionnels : « nous sommes tous retraités, nous aimons encore nos métiers. Et nous prenons du plaisir à transmettre notre savoir. Et c'est bon aussi, de se savoir encore utile à nos âges », commente-t-il avec un brin d'émotion dans la voix. Cette émotion qui appartient à ceux et celles qui savent rester simples, sensibles.

Ecouter et observer.

Le but de « L'Outil en main » consiste d'une part à revaloriser les métiers manuels et artisanaux par la transmission des gestes justes et la sensibilisation au patrimoine. D'autre part à faire découvrir aux jeunes ces métiers où des places sont encore à prendre : « on les fait tourner, chez les artisans qui ont rejoints l'association. On va leur faire découvrir aussi bien la menuiserie, la boulangerie et la chaudronnerie. Le plus souvent, parents comme enseignants, ne sont pas à l'écoute des enfants, ne les observent pas comme il faut », considère-t-il. Alain a débuté la menuiserie : « à l'âge de 8 ans », plaisante-t-il. Fils de menuisier, il débute sa formation à 16 ans. Puis il la complétera, par la charpente, le tournage sur bois, l'ébénisterie et s'intéressera quelques temps à la marqueterie : « la filière bois commence en forêt, avec sa gestion, puis les bûcherons, jusqu'au produit final. Un menuisier ne sait pas tout faire s'il ne participe pas à des formations. Un menuisier n'est pas charpentier ou tourneur sur bois, une fois son apprentissage terminé. Il doit se perfectionner ».
Durant les ateliers d'initiation, les jeunes peuvent poser toutes les questions qu'ils veulent : « ils utilisent de vrais outils de professionnels. Ce qui permet un dialogue, des échanges plus constructifs. Certains choisissent un de nos métiers par la suite ».

Artisanat et Patrimoine.

Etre parents n'est pas une activité simple, on fait des erreurs : « il faut observer les enfants, voir avec quoi ils jouent, ce qu'ils font. Dans l'enseignement, il suffit qu'un jeune ait de bonnes notes et on va le diriger vers des métiers d'ingénieur, avocat, médecin, alors que le jeune voudrait être mécanicien ou carrossier par exemple. Même moi, mon père voulait que je sois ingénieur chimiste et ma mère avocat, parce que la menuiserie c'était dangereux. J'ai tenu tête, je voulais être menuisier-ébéniste ». Il se souvient d'une anecdote à ses débuts d'apprentissage : « la première année, pendant toutes les vacances, j'ai fabriqué des chevilles pour les ouvriers de l'atelier. Je devais remplir un tiroir. Je n'y suis jamais arrivé. Quelques années plus tard, j'ai découvert dans le grenier un sac de chevilles. Tous les soirs après mon départ, les ouvriers vidaient mon tiroir et mettaient les chevilles dans ce grand sac ».

Il reprendra, par la suite, l'affaire familiale. Pendant sa formation il suivra des cours dans des écoles réputées ; Boule, Mouchard. Plus tard, il obtiendra trois premiers prix de création en ébénisterie, trois années consécutives et sera classé hors concours, les deux années suivantes. Un bel exemple de réussite.

« L'Outil en main » est une opportunité de découverte de métiers de l'artisanat et du patrimoine. Une porte ouverte permanente où les adolescents réalisent des objets qu'ils conservent en souvenir.

Pour plus de détails sur ces possibilités et la présentation complète de l'association, on se rapprochera du site de l'association. Toutefois, Alain Lefebvre insiste envers ces jeunes, en leur conseillant de poursuivre leurs études d'enseignement général pour obtenir un bac : « aujourd'hui, il faut parler une langue dans de nombreux métiers et les nôtres n'échappent pas à cette règle. Le jeune qui débute, ne sait pas ce que l'avenir lui réserve. Plus tard il peut obtenir un poste qui nécessitera de parler au moins l'anglais. J'ai refusé un poste où parait-il je devais exceller, mais je ne parlais pas allemand et au bout de quelques mois, on a bien compris que je n'y arriverai pas ».

Artiste.

Alain Lefebvre est aussi un artiste, bien qu'il s'en cache. Passer quelques heures avec lui, c'est repartir convaincu que son métier est le plus beau du monde et on ne peut qu'admirer ses créations. Des créations pas très faciles à découvrir en dehors des expositions, certaines sont vendues, d'autres font le bonheur de membres de sa famille. Mais il a aussi un autre plaisir, la collection. On se souvient du sketch de Raymond Devos, sur le bout de bois qui, en réalité, à deux bouts. Alain possède une collection de ces bouts de bois : « j'ai une cinquantaine de morceaux de bois plus ou moins rares, plus ou moins précieux ». Certains de ces bois, amourette, bois de rose, bois de serpent, bois de violette, charme, ébène du Mozambique, ivoire rose, pour n'en citer que quelques-uns, ont une histoire : « en Afrique du Sud, un homme avait été décapité au début du XXème siècle, parce qu'il possédait un objet en bois de rose. C'était un crime de lèse majesté, seul le roi pouvait détenir du mobilier ou des objets de ce bois. On ne rigolait pas ! »

Alain Lefebvre, inscrit à l'Ordre des Artistes, est fait du « bois, naturel » de ceux qui savent transmettre leur passion et leurs expériences, sans enjoliver.

Pour interroger Alain Lefebvre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Galerie photos en bas de page.

Texte et Photos © Christian Pujol (16.06.2012)

Informations supplémentaires

  • Latitude: 49.402778
  • Longitude: 1.131111
  • Adresse: Rouen, Haute Normandie, France
Lu 1311 fois
From:
Connectez-vous pour commenter
   
© @ Caravan'Rando Mag 2013