Recherche  

   

En ligne actuellement  

We have 51 guests and 16 members online
   
 


 

   

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
   
lundi, 24 septembre 2012 00:00

Terre des Sames 3/4 - Voyages en Laponie suédoise, au plus près du réel

Écrit par 
Dans un pays où il fait nuit le jour et jour la nuit. Les habitants de Kiruna sont interpellés de voir ce couple rester et accepter de vivre sous ce climat si rude parfois.

Notre discussion se poursuit, sur le dépaysement, l'adaptation à cette région du monde où, à certaines périodes de l'année, il fait nuit le jour et jour la nuit.  

Pascal : Aujourd'hui notre réseau de connaissances et d'amis en est à ses balbutiements. Cependant, il existe, et il est de qualité.

CRM : Quelle est votre relation avec les habitants et leur réaction de voir arriver des étrangers ?

Pascal : En fait notre présence ici n'est pas importante pour les habitants. Certes il y a eu des mouvements de curiosité. Mais c'est notre vie qui change, çà n'est pas la leur. Ce n'est pas tant le fait de voir des français arriver qui les a interpellés, mais surtout, c'est de nous voir rester, créer une entreprise dans une autre langue que la nôtre, et de vouloir vivre sous ces contrées au climat si rude parfois. Certaines personnes que nous connaissons maintenant, et avec lesquelles nous nouons une amitié, sont encore étonnées aujourd'hui de notre choix. En voyant des photos des Alpes, que nous leur envoyons par mail, ils disent : « mais pourquoi venir ici, si loin de tout ? »

Annette : Ils sont en tous cas très étonnés de nous voir rester. Finalement, c'est peut-être eux qui nous prennent pour des fous !

CRM : Comment est-ce que l'on s'adapte, parce que l'on change de confort également ?

Annette : S'adapter n'est pas vraiment le mot que j'emploierais. S'adapter pour moi c'est faire avec. Hors nous sommes ici pour vivre notre vie. C'est un choix. Il y a bien évidement une grande différence entre notre vie actuelle ici, en tant que dirigeants d'entreprise dans un autre pays, et notre séjour d'une année en 2005.  C'était la découverte totale du cycle de la vie et des saisons, des populations. Ce fut un émerveillement incroyable tant la vie était différente, en terme de calme, de paix, de puissance de la nature. Comprendre comment cette nature nous atteint, nous imprègne, jusqu'à modifier notre regard sur l'univers. En fait, c'était une vie paisible et intense à la fois, en contact étroit avec la nature et avec soi-même. Comme une unité retrouvée.

Pascal : Si l'on parle de climat, il s'agit bien d'adaptation. En effet, ce sont les conditions climatiques qui imposent les règles de vie. Par exemple, on ne s'habille pas de la même façon s'il fait -5° ou - 30°. Quant au confort, je pense qu'il s'agit plus de confort personnel que de confort matériel. Nous avons en Laponie tout le nécessaire pour vivre confortablement. Pour ce qui est du confort relationnel, c'est plus délicat. Nous nous exprimons ici en suédois. Il faut du temps pour maîtriser une langue et ses subtilités. Nous ne sommes pas dans notre culture, et nous craignons parfois de faire des impairs, de froisser les gens. Quelque part, nous représentons la France dans ce microcosme de Kiruna.

CRM : Celui qui arrive sait que la durée du jour et de la nuit est différente par rapport à la France selon les saisons. Quelle vision de la nature va-t-il percevoir ? Est-ce un pays plat ?

Annette : La région de Kiruna est située au cœur du territoire de la Laponie, à environ deux cents kilomètres au nord du cercle polaire arctique. De ce fait, la période allant de fin avril/début mai jusqu'à la mi-août, représente le jour perpétuel. Ce qui permet pendant deux mois d'observer le spectacle du soleil de minuit. Un phénomène magnifique, apprécié de tous. L'hiver, les jours sont très courts dès le mois de novembre, et ce jusqu'au mois de février. A la latitude de Kiruna, la nuit polaire est d'environ un mois. Pendant cette phase, le soleil disparaît totalement en-dessous de l'horizon. Cependant, nous bénéficions de quelques heures d'une lumière très pâle, en fin de matinée.

La région présente des paysages variés, de collines, de grands espaces, de marécages, de lacs, de rivières et de forêt. Les contreforts de la chaîne des Scandes sont situés à une trentaine de kilomètres de la ville. Le Kebnekaise, point culminant de la Laponie a une altitude de 2 102 m. Les forêts sont constituées de petits bouleaux et de pins. Les rivières sont généralement torrentueuses. Le jour perpétuel du court été arctique permet aux fleurs et aux plantes de se développer rapidement, déclinant des couleurs profondes. Les oiseaux et les animaux sont nuit et jour à la recherche de leur nourriture, afin d'affronter le froid de l'hiver à venir, ou les migrations vers le sud.

Pascal : La Laponie norvégienne est aussi le pays des fjords, où les paysages de mer et de montagnes nous émerveillent. Ici les oiseaux viennent nicher par milliers. Les mammifères marins, baleines, orques et autres cachalots bénéficient des eaux froides et profondes, riches en nourriture. L'hiver, dans l'intérieur des terres, tout est gelé et recouvert de neige. Rivières et lacs sont alors utilisés comme voies de déplacement, que ce soit en voiture, motoneige, traîneaux à chiens, skis ou raquettes.

Galerie photos en bas de page

Contact : e-mail :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Site : Terre des Sames

Informations supplémentaires

  • Latitude: 67.856212
  • Longitude: 20.225078
  • Adresse: Kiruna, Suède
Lu 1831 fois Dernière modification le jeudi, 12 mars 2015 20:13
From:
Connectez-vous pour commenter
   
© @ Caravan'Rando Mag 2013