Recherche  

   

En ligne actuellement  

We have 57 guests and 29 members online
   
 


 

   

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
   
vendredi, 04 mai 2012 00:00

Camping-car - Ivéco 80-16. Chnioula, le camion de voyage - 2/2

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour chez Jacques et Louise Le Meillat à Sagy, nous allons enfin voir et visiter Chnioula.

Sur une grande porte de bois gris, un panneau « Omnium du Camping-Car ». 

En 2009, l'Ivéco-Unic 80-16 que nous venons voir, était réformé et attendait chez les sapeurs-pompiers du Vaucluse.

Trois ans plus tard, nous effectuons une nouvelle visite chez Jacques et Louise. Le camping-car n’est pas là. On s’y attendait un peu, rappelez-vous, il était trop haut pour l’atelier et reposait sur les tambours de roues : « on a fabriqué des roues en métal pour le sortir », explique Jacques en nous en montrant un modèle, « on l’a sorti dans la rue et nous l’avons remis sur ses roues ».

Non loin de l’atelier, il est là, tout beau, tout neuf, dans sa nouvelle livrée de couleur sable. Trois ans, c’est le temps qu’il aura fallu à nos amis, pour réaliser ce projet : « il ne faut pas oublier que nous travaillons. Une très grande partie de nos loisirs sont passés dans ce travail », commente Louise. Depuis environ trente ans, le couple aménage des véhicules utilitaires et des camping-cars.

« Chnioula », moustique en marocain, est un gros moustique de 9 tonnes en charge. Ce n’est pas un camping-car, pour Louise : « c’est un camion de voyage ».

Visite guidée.

Après les contes orientaux des « Mille et une nuits » Chnioula, ce serait plutôt le camion aux 1001 trouvailles. Jacques et Louise, nous présentent ainsi la vitrine de leur savoir-faire. Un savoir-faire discret, sans tape-à-l’œil. Tout a été pensé, calculé : « on a fait trop beau finalement », ne cesse de répéter Jacques, devant ce véhicule aussi exceptionnel.

Sur la planche de bord de la cabine de conduite, GPS, Radio, CB et le support de l’ordinateur. Pour une température plus agréable la climatisation est installée et un réfrigérateur à compression, de 50 litres, trouve sa place entre les deux sièges suspendus. Un convertisseur 24V/220V, un réducteur de tension 24V/12V et l’écran de la caméra de recul complètent l’installation. Au-dessus de la cabine, sur le toit, un coffre de rangement et emplacement pour cinq jerricans de 25 litres de carburant.

On accède à la cellule d’habitation par un escalier métallique escamotable. L’intérieur a de quoi faire pâlir de jalousie. Les rangements sont nombreux. Le salon en U, confortable et chaleureux, transformable en dînette, accueille jusqu’à six personnes. La sellerie des fauteuils est en cuir beige de belle finition. Pour la nuit, cette dînette se transforme en lit de 190cm x 140cm. De mêmes dimensions un second lit situé en pavillon, s’abaisse électriquement. Le mobiliser est réalisé en contreplaqué épais, plaqué acajou. Cette merveille roulante, dispose de plusieurs systèmes de protection, détection de gaz divers, alarme et surveillance vidéo. De plus, certains rangements, font preuve d’ingéniosité, pour une sécurité supplémentaire des biens. sur ce dernier point, nous ne vous en dirons pas plus.

La cuisine est pourvue de deux ensembles de cuisson, un en vitrocéramique fonctionnant au gazole, l’autre avec brûleurs à gaz est alimenté par deux bouteilles de 13kg. L’eau filtrée est amenée jusqu’au robinet mitigeur, haut de gamme, par une pompe immergée : « nous ne consommons pas cette eau. Elle nous sert pour la cuisson et la toilette ». Au-dessus du plan de travail, la centrale électrique de la cellule qui intègre un autoradio. Les quatre enceintes judicieusement réparties sonorisent le salon-cuisine. La conservation au frais est assurée par un réfrigérateur à compression de 115 litres. Au dessus un four traditionnel jouxte l’emplacement du téléviseur à écran plat, dans un compartiment séparé. Une antenne parabolique extérieure permet de recevoir principalement les informations sur les conditions météo et les actualités des pays traversés. La lumière pénètre dans cet espace par quatre baies ouvrantes, à double vitrage, à projection. Un vaste lanterneau de toit complète cet équipement. Il permet également d’accéder à la terrasse, si nécessaire. Pour la nuit, l’éclairage est assuré par lampes à LEDS, dont une sensitive au-dessus de la dînette, fourni une douce lumière bleutée.

A droite de l’entrée, se trouve un espace sanitaire, avec WC à broyeur, un lavabo en inox surmonté d’un large miroir. La cabine de douche, d’angle, est généreuse avec ses dimensions de 90 cm x 90 cm, pourvue d’une robinetterie thermostatique à multi-jets. Le véhicule est équipé d’une seconde douche extérieure.

Les coffres de rangement ne sont pas rares à l’extérieur, chacun ayant son utilité. Ici, une cuisine avec un barbecue, là un autre pour divers accessoires. A l’arrière un coffre profond, pour les fauteuils et la table. Un petit atelier coulissant permettra d’éventuelles réparations. Et les accès, pour les bouteilles de gaz. L’unique roue de secours et manipulée à l’aide d’un crochet et d’une poulie : « elle descend plus vite qu’il est possible de la remonter », plaisante Louise. La profondeur de 2,60 m, du store à enrouleur, peut être augmentée par un abri complémentaire de taille identique. Et si ce n’est pas suffisant, un parasol, monté sur un bras articulé, peut être déployé.

On y habiterait en permanence.

Le toit du Chnioula a été aménagé afin de disposer d’une terrasse. Des barrières, relevables, assurent la sécurité du lieu : « on peut y prendre les repas, observer la nature et même installer une tente pour passer la nuit ». Autres éléments de confort, un chauffe-eau de 10 litres, un climatiseur, un chauffage 5 000 watts. L’alimentation électrique est assurée par 2 panneaux solaires de 110 watts chacun, un groupe électrogène de 2 600 watts et deux batteries de 130 ampères chacune. A cela il faut ajouter un convertisseur 24V/220V de 2 500 watts et un autre 12V/220V de 500 watts. Avec ce niveau de confort, pour un véhicule baroudeur, on y habiterait toute l’année. Dernier petit plaisir pour Jacques, amateur de pêche, il a aménagé un tiroir contenant un équipement complet pour ce loisir. Il ne manque rien.

Chnioula est un véritable camion de voyage et d'exposition : « on a fait trop beau » répète une fois de plus Jacques. Un autre camion, identique est à côté. Il servira différemment : « on fera beaucoup plus simple, le nécessaire minimum, pour passer un peu partout, comme avec celui-là, mais en prenant moins de précautions », commente Jacques, Louise ajoutant en souriant : « on fera du tout terrain et du franchissement ».

Nos deux amis avaient pour projet de réaliser le tour de l’Afrique. Un projet qu’ils ont préféré abandonner, devant l’instabilité de certains pays qu’ils devaient traverser : « on veut se promener et ne pas prendre de risques. Sœur Anne-Marie Salomon, la religieuse que nous rencontrions à chaque voyage, est revenue en France, également ». Leur second projet prend forme. Ils se tourneront vraisemblablement vers l’Asie par la route de la soie.

Renseignements complémentaires.

Véhicule: Ivéco-Unic 80-16, turbo de 160 cv - Dimensions : L : 6,10m - l : 2,30m - h : 3,50m - Poids à vide : 7,5 T - Charge utile : 1,5 T

Capacité des réservoirs :

Gazole : 350 litres + réserve de 5 bidons de 25 litres. Au total le véhicule dispose d’une autonomie de plus de  1 200 km.

Groupe électrogène à essence : 90 litres

Bloc cuisson à gazole : 100 litres, peut également servir de réserve auxiliaire.

Eau propre : 500 litres

Eaux usées : 350 litres

Eaux noires (WC) : 75 litres

Galerie photos en bas de page.

Texte : Christian Pujol - Photos Christian Pujol et Jacques et Louise Le Meillat (23.04.2012)

Lire la suite:

Camping-car - Ivéco 80-16. Chnioula, le camion de voyage - 1

Lu 6254 fois Dernière modification le jeudi, 12 mars 2015 20:16
Connectez-vous pour commenter
   
© @ Caravan'Rando Mag 2013