Recherche  

   

En ligne actuellement  

We have 53 guests and 21 members online
   
 


 

   

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
   
samedi, 28 septembre 2013 00:00

Carole Duplessy-Rousée, une romancière à découvrir.

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Déjà cinq romans à l'actif de Carole Duplessy-Rousée, professeure de français et, d'histoire et géographie, dans un lycée des environs des Rouen.

J'ai rencontré Carole Duplessy-Rousé la première fois en couvrant, pour un quotidien, sa séance de dédicace pour la sortie de son quatrième roman "Marre de compter pour des prunes !" Au cours de notre entretien elle m'expliquait avoir toujours aimé les livres : « je dévorais les livres des bibliothèques verte et rose. Ça m'a donné envie d'écrire à mon tour. Je trouve que c'est une bulle, on se trouve dans un autre monde qui n'appartient qu'à soi ».

Dans son entourage on lui conseille de se faire éditer. Editer, n'était pas réellement son envie, et être éditer, par qui ?

L'historien Michel De Decker, reçoit du premier éditeur de l'écrivaine L'Orchidée, son premier roman. Séduit par le texte, l'historien s'adresse à Carole Duplessy-Rousée, car il souhaite lire son prochain manuscrit. Une nouvelle fois conquis par son écriture pour "Fleur et Lola", Michel De Decker recommande Carole chez Pygmalion, qui accepte de l'éditer. Quatre autres romans suivront au rythme d'un par an.

Bien que la femme occupe une grande place dans ses romans, ce ne sont pas des livres que : « pour bonnes femmes », comme le précise un de ses lecteurs. On peut dire que Carole Duplessy-Rousée écrit d'une façon claire, ce que des femmes pensent tout bas : « une femme veut être parfaite, dans son rôle de salariée, d'épouse, de mère pour s'occuper de ses enfants. Et la quarantaine arrivant, elle a le sentiment de ne pas vivre pleinement sa vie ».

La romancière traduit dans ses livres ce que ces femmes vivent quotidiennement, par des mots simples, ceux de tous les jours, employés tous les jours, par tout le monde, femmes ou hommes : « si on casse un verre, une assiette, c'est un juron qui nous vient au bout des lèvres, le plus souvent. Je fais donc parler les acteurs de mes livres comme n'importe qui d'autre. »

Il y a du cœur dans ce qu'elle écrit.

Le 6 avril 2013, pendant la séance de dédicace, pour la sortie de "Trois dames de cœur et atout pique", j'observe, j'écoute, je photographie. Des discussions, il ressort que Carole Duplessy-Rousée ne cesse de combler ses lecteurs et lectrices. Près de moi, une lectrice prend le livre, comme par automatisme et le fait signer : « Pourquoi n'avez-vous pas consulté le livre avant ? » - « J'ai lu les quatre romans précédents, je ne vois pas pourquoi je serais déçue avec celui-ci. Il y a du cœur dans ce qu'elle écrit », me dit-elle. Carole Duplessy-Rousée, touche, émeut. Certaines admiratrices avouent avoir versé quelques larmes avec ses romans précédents.

"Trois dames de cœur et atout pique" est le premier roman de cette auteure, que je lis. On n'entre pas dans l'histoire, elle nous attrape. Ce dernier roman, nous fait vivre la rencontre de quatre femmes. Elles sont d'horizons professionnels différents et tout semble les opposer. Bérénice, Clémentine et Astrid sont normandes. Carmen est parisienne. Le destin va les rapprocher un jour de tempête à Granville, dans le département de la Manche. Une rencontre aussi tonique que la tempête. 

Avis de tempête sur la jetée.

Clémentine, attachée de direction, est assise sur le parapet d'une jetée au bord de la mer. Elle observe entre, les larmes, la pluie, les vagues qui s'écrasent sur la jetée et le vent, le vide au-dessous d'elle. Quelques jours plus tôt, à Rouen, après un dîner au restaurant, Hugues prétextant un travail important le lendemain, ne peut rester près d'elle et ne sait pas quand ils pourront se revoir. Clémentine restera là, le regardant partir. Larguée, plaquée ? D'après vous ? Bérénice, trouve Clémentine sur ce parapet, s'inquiète et parvient à la décider à s'asseoir sur un banc près de là. Bérénice, journaliste, après des années parisiennes est revenue s'installer à Granville. Paul, son rédacteur en chef et compagnon, a choisi de rajeunir le magazine pour lequel ils travaillent ensemble. Cette cure de rajeunissement fait suite à l'arrivée d'une jeune pigiste. Bérénice comprend, un peu tard, qu'il n'y a pas que le magazine que Paul veut rajeunir...

La colère va gronder à Granville entre Bérénice et Carmen, lorsque cette dernière, chasseuse de tendance pour la mode, prend des photos des deux femmes qui discutent, alors qu'elle s'inspire uniquement de leurs tenues vestimentaires. Astrid est médecin. Elle est mariée et a deux enfants. Elle s'ennuie à son congrès de médecine et décide d'aller faire un tour sur la promenade. Clémentine lui demande son aide, avant que tout se termine en pugilat. Elles parviennent à calmer les deux femmes. Toutes les quatre trempées, Bérénice leur propose de venir se réchauffer chez elle en prenant un thé bien chaud et de profiter de la chaleur de la cheminée.

Une amitié, forte.

Un lien très fort se tisse entre elles. Elles se confient, ne se quittent plus. "Trois dames de cœur et atout pique", nous fait découvrir leur tendresse, leur humour, leurs crises, leurs colères et leur amitié, forte. C'est : « une pour toutes et toutes pour une », aurait pu dire un certain Alexandre Dumas. Elles sont prêtes à aller au bout du monde ensemble s'il le faut. Ce sera le cas pour un retour sur le passé familial compliqué et mystérieux de Bérénice. Elle veut résoudre une énigme où les silences sont nombreux.

Comme il est dit plus haut, Carole Duplessy-Rousée, touche et émeut, son écriture ne laisse pas indifférent. Ses romans ne sont pas écrit à l'eau de rose, ne sont pas édulcorés, mais nous emportent, nous chavirent : « j'ai eu du bonheur à écrire ce livre. Ces quatre pestouilles me faisaient rire ! Elles sont vivaces, ces dames ! », conclu-t-elle.

"Trois dames de cœur et atout pique" (2013) de Carole Duplessy-Rousée, aux éditions Pygmalion.

Autres romans : "L'Orchidée" (2009) indisponible actuellement.

Chez Pygmalion : "Fleur et Lola" (2010), "Ce mec et moi ? Tu rêves !" (2011), Marre de compter pour des prunes (2012).

Biographie de Carole Duplessy-Rousée

Galerie photos en bas de page.

Texte et Photos © Christian Pujol (07.05.2013)

Informations supplémentaires

  • Latitude: 49.443295
  • Longitude: 1.099885
  • Adresse: Rouen, haute Normandie, France
Lu 3878 fois Dernière modification le lundi, 09 mars 2015 21:26
From:
Connectez-vous pour commenter
   
© @ Caravan'Rando Mag 2013